Quelles solutions quand on est doté d’un micropénis ?

Dernière mise à jour: 16.08.22

 

Entre complexes et hontes, le syndrome du « petit pénis » est considéré comme un véritable handicap chez la gent masculine. À cela viennent s’ajouter des idées reçues qui foisonnent autour de l’impuissance et de l’impossibilité à avoir des enfants un jour. Mais est-ce vrai ? Est-ce que toutes ces idées reçues sont vraies ? Existe-t-il des traitements ? Bonne nouvelle : oui.

 

Micro pénis : un problème dès la naissance ?

Pourquoi et comment peut-on classifier le pénis d’un homme comme étant « petit » ? Avant toute chose, il est important de savoir que dès la naissance, l’appareil génital des petits garçons est mesuré. Un bébé de sexe masculin est ainsi considéré comme disposant d’un micropénis si son petit zizi est inférieur à 1,9 cm de long. On parle de micro pénis seulement dans la mesure où l’appareil génital d’un bébé est petit, mais sans anomalie. Dans le cas où le problème est associé à une malformation, il s’agit d’une tout autre chose.

Le petit sexe ou micro pénis est un syndrome qui est souvent dû à un trouble hormonal. Et à la plus grande joie de nombreux hommes, il n’est pas héréditaire. Mais force est de constater que ce genre de trouble devient de plus en plus fréquent chez les bébés. Dans cette optique, tout est remis en cause : pesticides, insecticides, produits alimentaires chimiques… Quoi qu’il en soit, la taille du pénis n’a aucune incidence sur la fertilité.

Micro pénis : à partir de quelle taille ?

Comme vous l’aurez compris, dès son plus jeune âge, la taille du pénis d’un bébé va déterminer s’il est confronté au trouble du micropénis ou non. Mais qu’en est-il lorsqu’on parle d’un adulte ? En moyenne, en France, la taille moyenne d’un pénis en érection est de 14,50 cm. Un homme est alors considéré comme ayant un micropénis si, en érection, son sexe mesure moins de 7 cm.

 

Les traitements ?

Pour traiter un micro pénis, deux types de solutions sont mis en avant : le traitement hormonal et le traitement chirurgical. Le traitement hormonal peut être administré si le trouble est constaté avant la puberté. À noter que les injections sont à base de testostérones et le traitement peut durer plusieurs mois en fonction de l’évolution du patient.

Les traitements chirurgicaux, quant à eux, sont recommandés si le trouble est détecté après la puberté. Dans cette optique, une pénoplastie aura lieu. L’intervention va différer en fonction des besoins. Il est également à noter qu’il existe toute une diversité de pénoplastie. Quoi qu’il en soit, la plus pratiquée demeure l’élongation de la verge. Grâce à cela, le pénis du patient peut gagner quelques centimètres.

En plus de ces deux types de traitements, il est aussi possible d’avoir recours à la célèbre pilule Porn Pro Pills. Elle permet de réduire les problèmes d’éjaculation tout en remédiant aux problèmes qui sont associés aux rapports sexuels. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES

DMCA.com Protection Status